17 août 2022 - Intérieur éco-friendly

Comment choisir son canapé sans s'assoir sur ses valeurs ?

Il est temps de changer de canapé et se meubler plus éco responsable devient une évidence à la lecture du dernier rapport du GIEC. Pour trouver le canapé d'angle ou droit plus respectueux de l'environnement, choisissez des matériaux recyclés, sourcés localement et issus de l'économie circulaire plus doux pour la planète. Camif vous explique pourquoi acheter son canapé peut être un acte militant !

Comment choisir son canapé sans s'assoir sur ses valeurs ? | Blog Camif

Qu'est-ce que le sixième rapport du GIEC nous apprend ?

Groupe 1, les bases physiques du climat

Il est désormais établi que le réchauffement climatique est incontestable, sans précédent et fruit de l'activité humaine. Les évènements extrêmes sont de plus en plus fréquents. Plus le CO2 s'accumule et plus les effets du réchauffement deviennent difficiles à contrer. Certains effets, comme l'augmentation du niveau des océans, sont déjà irréversibles à échelle humaine. D'autres, comme la fonte des glaciers, prendront des décennies avant de se stabiliser (si nous agissons tout de suite).
L'océan et la biosphère absorbent naturellement une partie de nos émissions mais plus ça chauffe et plus leur efficacité s'amoindrit, c'est l'effet d'emballement.

Chaque dixième de degré compte et nous devons agir tout de suite pour limiter ces effets.

Groupe 2, impacts, adaptation & vulnérabilités

Les impacts du réchauffement climatique sont déjà palpables. La température moyenne en Europe a augmenté de 2°C depuis l'ère préindustrielle et influe sur le taux de mortalité et de morbidité des personnes et des écosystèmes. L'augmentation de 1,1°C au niveau mondial s'accompagne d'un triplement des pertes des récoltes depuis 50 ans.
La biodiversité s'effondre entre le stress hydrique, les vagues de chaleur et la destruction des écosystèmes (déforestation, minéralisation des sols, etc.).

La moitié de l'humanité est très vulnérable et l'adaptation au changement climatique ne sera possible qu'avec une justice sociale, une réduction des inégalités et une approche coordonnée.

Groupe 3, réduction des émissions

Il faut agir au plus vite pour limiter le réchauffement climatique. Le rapport du GIEC invite à se tourner vers :

  • les énergies renouvelables (et stopper les investissements dans les énergies fossiles) ;
  • les bâtiments bas carbone et une organisation urbaine maîtrisée ;
  • les mobilités douces ;
  • une alimentation moins carnée ;
  • des technologies d'absorption du CO2 (qui restent à inventer) ;
  • la restauration des écosystème (et l'arrêt de la déforestation) ;
  • une réglementation financière sur l'ensemble des émissions.

Comment est-il possible d'agir contre le réchauffement climatique à son échelle ?

Il existe trois niveaux d'implication : l'acte individuel, la mobilisation communautaire (à hauteur de son village, de son école, de son association, etc.) et l'action politique.

Nous croyons fermement que nous avons le pouvoir de faire évoluer la communauté, l'industrie et les pouvoirs publics grâce à nos comportements. Comment ? En boycottant les entreprises aux pratiques douteuses, en inspirant nos voisins avec des gestes simples mais qui rendent la vie plus verte et en consommant moins et avec discernement. Les actions individuelles sont loin d'être vaines !

Pourquoi consommer mieux ?

Aujourd'hui, 72 % des Français font de l'urgence environnementale une de leurs priorités. Tout comme Camif, ils se mobilisent en faveur d'une consommation responsable.

La 14ème édition du Baromètre de la Consommation Responsable de GreenFlex et de l’ADEME confirme cette aspiration à consommer plus intelligemment, en réduisant notre empreinte carbone, en limitant notre production de déchets et le prélèvement de ressources. Le « toujours plus » n'est plus de mise et c'est une bonne nouvelle pour la planète ! En revanche, on va aller chercher le « toujours mieux » avec un comportement plus vertueux, des objets éco responsables, une consommation en lien avec nos besoins réels et qui ne détruit pas notre maison à tous, la Terre.

Comment devenir un consommateur responsable ?

Comment choisir son canapé sans s'assoir sur ses valeurs ? | Blog Camif

Citation de Jessica Venancio,

chroniqueuse déco et architecte d'intérieur

Mieux consommer, c'est vraiment possible aujourd'hui. En tant que consom'acteur, on a le pouvoir de changer les choses, de soutenir des filières qui prônent l'économie circulaire et qui nous font avancer dans le bon sens.

Comment un canapé peut-il être un pas de plus pour consommer autrement ?

Camif, en devenant Entreprise à mission, s'est engagée à « Faire de l'économie circulaire un standard ». C'est un chemin que nous parcourons, pas à pas, avec conviction et bonheur.

L'économie circulaire s'organise autour de trois pôles : l'offre, la demande et la gestion des déchets. La définition simple de l'économie circulaire est que chaque objet doit être pensé pour limiter son impact environnemental lors de sa production et de son usage, que sa durée d'usage doit être prolongée au maximum et partagée et qu'enfin, il doit être facilement recyclable.

 

L'économie circulaire, une solution pour repenser sa consommation

Le canapé Olivier au service de l'économie circulaire

Fabriqué en France, le canapé Olivier de Camif EDITION associe lignes contemporaines et éco-conception. Conçu pour être à la fois élégant et graphique, il n'en est pas moins respectueux de l'environnement. On peut même dire qu’il est recyclé et recyclable de la tête aux pieds en quelque sorte. Son revêtement en tissu est 100 % polyester recyclé et sa mousse est conçue à partir de mousse upcyclée d’anciens matelas.

Craquez pour olivier

Orbis ou l'expertise française au service de la mousse

La mousse Orbis est la première mousse de polyuréthane (PU) flexible d’Europe fabriquée à partir de matières premières provenant de matelas en mousse recyclée post-consommation.

Sa conception est une réponse à la loi AGEC (Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire) puisqu'elle se nourrit du recyclage des matelas en fin de vie. Chaque année en France, c'est 200 000 matelas qui sont collectés et évitent l'enfouissement ou l'incinération grâce au programme RENUVA™.

Pour renaître en canapé, ces mousses sont soigneusement hygiénisées avant d'être incorporées à une nouvelle mousse afin de garantir le confort d’accueil.

Comment choisir son canapé sans s'assoir sur ses valeurs ? | Blog Camif

Citation de Gilles Penet,

dirigeant d'OPS, fabricant de canapés

Ce canapé est un acte militant ! C'est une première au monde, il a un tissu recyclé, une mousse recyclée, des matières premières françaises à plus de 98 % et une fabrication française. Et OPS a choisi le confort avec une mousse épaisse et qualitative.

Pourquoi choisir le canapé recyclé Olivier ?

Limiter le gaspillage des ressources est notre devoir à tous et l'un des objectifs de mission de Camif. Le fabricant français de canapés OPS s'est associé avec Camif afin de concevoir le canapé Olivier, une petite pépite d'économie circulaire au style Urban graphique à faire rosir de joie les joues des plus grincheux ! On vous livre le secret.

Voir tous les épisodes Yapluka

Coup de cœur