21 novembre 2017 - Intérieur éco-friendly

Comment mettre fin à l'obsolescence programmée ?

Voilà une question au cœur de la transition écologique, de par l’impact de cette pratique sur la surconsommation mais aussi sur le gaspillage de nos ressources naturelles. A la Camif… On s’est posé la question. L'obsolescence programmée est un procédé industriel qui consiste à limiter dès sa conception la durée de vie d'un produit. Par exemple, certains fabricants d'appareils électroniques sont soupçonnés d'incorporer dans leurs appareils des mécanismes qui les font automatiquement tomber en panne au bout d'une certaine durée d'utilisation. L'obsolescence programmée touche de nombreux secteurs.

Mettre fin à l'obsolescence programmée

 

Pourquoi faut-il mettre fin à l'obsolescence programmée ? 

 

Ces méthodes sont évidemment très négatives pour les consommateurs qui les subissent. En effet, ces derniers doivent systématiquement racheter un appareil qui tombe en panne. Ils dépensent donc plus et cela réduit leur pouvoir d'achat. Mais l'obsolescence programmée est aussi nocive pour notre planète. En effet, l'obsolescence programmée entraîne automatiquement une consommation plus importante de ressources, puisqu'il faut sans cesse re-fabriquer de nouveaux objets et donc prélever plus de ressources naturelles. Ce gaspillage est une vraie catastrophe environnementale : avec la surconsommation, on estime qu'il faudrait environ 3 planètes pour satisfaire nos besoins si tout le monde vivait comme un Français.

 

À cause de l'obsolescence programmée, nous produisons également beaucoup trop de déchets. Chaque fois qu'un consommateur voit son appareil tomber en panne et doit en racheter un, cela produit du déchet. Chaque année, un Français produit déjà plus de 500 kg de déchets, dont près de 20 kg de déchets électriques et électroniques et 26 kg de déchets mobiliers. Et à leur tour, ces déchets polluent, surtout lorsqu'ils ne sont pas recyclés.

 

Comment mettre fin à l'obsolescence programmée ?

 

Pour mettre fin à ce phénomène délétère, de nombreux acteurs se mobilisent depuis des années. En 2015, la mobilisation a commencé à aboutir puisqu'en France, avec la Loi de Transition Énergétique, l'obsolescence programmée est désormais considérée comme un délit. Si il est prouvé qu'une entreprise réduit sciemment la durée de vie de ses produits, elle peut être condamnée.

 

C'est d’ailleurs ce nouveau cadre juridique qui a poussé en 2017 l'association Halte à l'Obsolescence Programmée à déposer une plainte contre certains fabricants d'imprimantes soupçonnés d'introduire dans leurs appareils des puces électroniques entraînant la panne précoce des imprimantes. Les pouvoirs publics et la justice sont donc de plus en plus attentifs à ces pratiques d'obsolescence programmée et tentent désormais de les interdire.

 

Pour aller encore plus loin, certaines entreprises s'engagent volontairement pour lutter contre ce phénomène, notamment grâce à l'éco-conception. Il s'agit non seulement d'éliminer de leurs produits tout dispositif pouvant réduire sa durée de vie, mais aussi de construire des produits conçus pour durer le plus longtemps possible. Pour cela, il faut que les produits soient réparables, démontables, mais aussi recyclables en fin de vie. Certains producteurs comme le Groupe Seb ont même créé des sites web entièrement consacrés à la maintenance et à la réparation de leurs produits, afin d'aider les consommateurs à mieux en prendre soin en leur indiquant par exemple où trouver des réparateurs agréés.

 

D’autres ont même poussé cette tendance jusqu'à s'investir dans ce que l'on appelle l'économie de la fonctionnalité. Plutôt que de vendre un produit, ils vendent l'usage du produit ainsi qu’une gamme de services qui vont avec ce produit : son installation, sa réparation, son entretien, etc. Cette tendance se retrouve par exemple dans le secteur automobile, dans les imprimantes, voire même les immeubles.

La lutte contre l'obsolescence programmée à la CAMIF

La lutte contre l'obsolescence programmée à la CAMIF 

En matière de lutte contre l’obsolescence programmée, la Camif agit au quotidien, et cela au travers de plusieurs engagements. Tout d’abord, via ses filtres de recherche sur le site. En effet, tous les produits et les marques réparables plus de 10 ans sont indiqués au consommateur. Une information claire et transparente pour aider les clients à faire les bons choix en favorisant des produits réparables. Retrouvez tous les produits comprenant ce filtre. De plus, la Camif indique la disponibilité des pièces détachées.

En parallèle, Camif a décidé de mettre en avant toutes les initiatives pour réparer ses meubles et objets avec la plateforme communautaire LA PLACE. Sur LA PLACE, vous pouvez par exemple trouver les réparateurs près de chez vous (Repair Café, réseau Envie, ressourceries, etc.).

Et ce n’est pas tout… Camif tient également à promouvoir sur son site des fabricants luttant contre l’obsolescence programmée. Parmi les fournisseurs de Camif, le meilleur ambassadeur de la lutte contre l’obsolescence programmée  est la marque Rowenta du Groupe Seb. Rowenta fabrique ses produits en France, grâce à ses 220 collaborateurs présents dans le département de l’Eure. Responsabilité, solidarité, engagement écologique...

En matière d’éco-conception, Rowenta s’appuie sur 3 grands enjeux :

  • rendre le produit moins énergivore 
  • proposer des matières recyclées dans les produits de la marque ;
  • concevoir des produits pour qu’ils soient réparables avec la mise à disposition de pièces détachées. Rowenta s’engage par exemple pour que votre produit certifié soit réparable pendant 10 ans.

En juin dernier, les clients Camif sont partis à la rencontre de cette entreprise à l’occasion du dernier Tour du Made in France Cette journée sur le thème "Utile à vie" a permis à ceux qui le souhaitaient de découvrir et de visiter l’usine d’aspirateurs Rowenta du Groupe Seb à Vernon. Réparation, recyclage, éco-conception… tous ces sujets ont été évoqués lors de cette journée autour de solutions innovantes de l’économie circulaire.

 

Cet évènement a également été l’occasion de réfléchir à l’aspirateur du futur : aspirateur solaire, aspirateur à partager avec ses voisins, et même aspirateur évolutif que je peux échanger auprès de mon fournisseur lorsque ma famille s’agrandie. De belles innovations qui montrent l‘évolution des attentes des consommateurs d’aujourd’hui !

Découvrez les produits de la marque Rowenta en vente sur le site camif.fr.